2 avr. 2013

Je crois qu'il est grand temps de reprendre du service...


et le pire, c'est de s'apercevoir du commentaire... le 2 avril.
bon... m'en vais faire chauffer un peu Photoshop et mes dossiers de photos.
A très bientôt!

9 oct. 2012

Merci qui ? Merci Jacques-Yves !

https://encrypted-tbn2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT7L1wkc7dC0gIWHNxKwZbgNDiT6iajIn7vRvp7X4YGgenNaINCvg 
Je suppose que je suis loin d'être la seule à avoir été subjuguée par les explorations du commandant Cousteau et rêvé de monter à bord du Calypso... 
C'est peut-être pour ça que, avant le fameux stage en entreprise de 3ème, je voulais faire de la recherche en biologie sous-marine....
Ehem..... bon ça, c'était avant que je prenne conscience que je n'étais pas faite pour la physique-chimie et la dissection de pattes de grenouille.........

Bref. J'ai toujours aimé la mer (moins les algues), aller à la pêche (moins vider les poissons)... et comme j'ai l'immense chance de vivre à côté de la Méditerranée et qu'il n'y a pas si longtemps de ça, j'étais allée faire un tour sous l'eau... et bien je me suis dis que j'allais continuer.
Donc je suis retournée faire un tour au centre de plongée, j'ai suivi une formation, validé mon 1er niveau et suis dorénavant autorisée à plonger jusqu'à 18 mètres (au grand dam de ma maman). Ça c'est fait.

Le problème avec cette activité, c'est que l'on devient vite accro.
Le problème avec ma région c'est qu'en octobre, l'eau est encore à 20ºC.
Donc forcément on y retourne.

Mais cette fois-ci avec le dernier investissement: un boitier étanche juste fait pour mon petit appareil photo numérique......... Je te passe l'angoisse au moment de plonger le tout dans l'évier... pour faire un test.... glups. Mais preuve que ça fonctionne:

c'est conceptuel, je te l'accorde... et ça manque de poissons...

Samedi dernier je suis donc retournée à Platja d'Aro (c'est là) pour aller plonger 1 fois le matin et une 2ème fois l'après-midi.... et bien je confirme que cela rend accro... 
1er site de plongée du matin: Planetas. Une formation de 4 petits canyons...


les nuages de Castagnoles

Une rascasse en mode "où est Charlie?"

 
le dîner du soir: poisson frais ou fruit de mer...

 
mon binôme de plongée (et les 3 gus de devant qui n'ont pas cessé de tout remuer......) - autoportrait

 
just keep swimming... just keep swimming...

Après la légère frustration du matin, je suis retournée faire une plongée avec Ramón, le gérant du centre sur un nouveau site, qui, ma foi, aura compensé tous les déboires précédents...

 
sur le chemin de la descente -  une paroi complète recouverte d'anémones répondant au doux nom "d'anémones encroûtantes jaune"

Mme Langouste

   
une anémone fluo et un autre qui joue à où est Charlie - un petit gobie


Mr Congre, sous le feu des projecteurs

  Rayé no.1 non identifié (serran chevrette??) - rayé no. 2 identifié comme un serran écriture

là c'est le moment où tu te dis que tu vas croiser Willy le Borgne des Goonies...

Murène commune... sympa... mais jusqu'à un certain point.

une belle anémone soleil

et pour finir... une petite vidéo du tout...



 

Je ne le dirais jamais assez: MERCI COMMANDANT COUSTEAU!!!!

5 oct. 2012

Les plagistes de l'été: la bobo attitude

Définition large du BOBO selon le Wiktionnaire...
bobo /bo.bo/ Bourgeois-bohème, catégorie socio-professionnelle aisée habitant les grands centres urbains, de sympathies allant plutôt à la gauche écologiste.
Traduction espagnole: le Bobo, ici, c'est un GAFAPASTA
Définition large du GAFAPASTA selon la Frikipedia ( = Wikipedia du Geek)
gafapasta /ga.fa.pa.sta/ Se dit de toute personne "alternative" qui se promène dans la rue avec 3 journaux sous le bras, avec leurs respectifs suppléments cultures ou bien avec une revue de critique littéraire. Le gafapasta espagnol est fan de cinéma français qu'il regardera toujours en version originale et il vénère Jean-Luc Godard.
Toujours selon la Frikipedia, les passe-temps du gafapasta sont:
  • avoir des passe-temps
  • aller à la Fnac
  • aller aux festivals de courts-métrages de sa ville
  • retourner à la Fnac
  • se lire un pavé de 500 pages (mais surtout pas de best-seller)
  • se ballader à la Fnac
  • aller partout en vélo
  • écrire des trucs dans son petit carnet de notes que personne d'autre que lui ne lira
  • découvrir les nouveautés à la Fnac

Nous, nous n'aurons rien fait de tout cela.
Normal, mes gafapasta à moi, ils étaient en vacances.
Alors forcément, quand on est en vacances, on change ses habitudes de gafapasta.

Le gafapasta devient romantique en vacances, et s'en va voir le clair de lune au bout d'un ponton. Accessoirement il ira prendre ensuite un verre assassin au bar du coin.

 

Le gafapasta ne se contente pas de la typique tapas de Barcelone, mais préfère manger et boire "alternatif" dans un décor alternatif, et ce, à n'importe quelle heure du jour et de la nuit...

oui, il s'agit bien d'un pousse-pousse en arrière plan.

  

Comme tu l'auras compris, lecteur, le gafapasta accorde une certaine importance au style, mais seulement si celui-ci est naturel. On a la classe ou on ne l'a pas. C'est tout.
Il s'évertue aussi à tester les saveurs locales:

 

Et cela mène d'ailleurs, le plus souvent, à d'intenses moments de communion fraternelle.


Le gafapasta en vacances, n'est pas du genre à rester les orteils plantés dans le sable (sauf si c'est assis à la table d'un chiringuito avec une bière/jus exotique à la main pour regarder le coucher de soleil). 
Il part donc en vadrouille dans les alentours de son lieu de villégiature. 
À Sitges par exemple. 
Mecque du gafapastismo (entend "de la bobo attitude" lecteur) grâce à ses petites plages, ses bars lounge, ses gens vêtus de lin blanc et lunettes Ray-ban Aviator vissés sur le nez, ses galeries d'art, ses palaces modernistes et j'en passe. 
Bref, le meilleur repère pour que le gafapasta puisse s'épanouir et pratiquer l'art du "people-watching".


 
 



Le gafapasta s'extasiera devant les devantures pittoresques mais préfèrera écumer les boutiques dans son environnement naturel qu'est le quartier de Gràcia. Et mettra 4 heures à parcourir une rue de 800 mètres de long... que dis-je... de 500 mètres.

À mes gafapasta parisiens, je vous attends de pied ferme pour une nouvelle saison de gafapastismo barcelonais qui, je suis sûre, gagnera en splendeur avec la venue de la baby gafapasta!

3 oct. 2012

Les plagistes de l'été: la détentrice de la carte gold

Dans mon historique de plagistes il y a:
  • ceux qui vont venir
  • ceux qui sont venus une fois
  • ceux qui sont revenus
  • ceux qui viennent tous les ans
  • et il y a celle qui a une carte Gold virant au Platinium
Alors lorsqu'elle vient, c'est traitement VIP. Pas question de la recevoir avec de la piquette et 3 chip':

un petit Rioja numéroté de 2001 ou rien...

Pas la peine de lui proposer des sorties culturelles au musée ou plus ludiques à l'Aquarium: elle a déjà tout vu, tout fait. Proposez-lui plutôt de faire une bonne action: participer au sauvetage économique de l'Espagne en allant dévaliser un centre commercial...

chacune ses talons de 12... idéal pour traîner dans un entrepôt et charrier des cartons

Et si vous prévoyez de la sortir au restau un soir, ne réservez pas dans le premier bar miteux du coin...

minimum: vue sur mer ou sable à 2 pas

et on ne le répètera jamais assez: piquette interdite

Autre élément important: l'entourer du tout Barcelone pour ses sorties!


Et bien sûr, prévoir une activité rafraîchissante post soirée, mais sans chercher à récupérer les neurones noyés dans le Mojito.... ils sont perdus corps et biens.

 

 

Et sinon? Après le Platimium, il y a quoi???

2 oct. 2012

Les plagistes de l'été: 3 petits Philiberts passaient pas là...

Sur le chemin des vacances...
Avant de commencer de nouvelles aventures...
Pour goûter à la mer pour la première fois...
Pour se réconcilier avec les rougets-barbets...
Juste le temps d'un week-end ensoleillé...
On en aura bien profité...



 


et ouais, Max et moi avions plein de trucs à nous raconter...

19 août 2012

Les plagistes de l'été: to have or not to have la guigne

Drrring..... drrring....

- allô?
- oui c'est maman, ça va? je ne te dérange pas? [NDLR: cette phrase est toujours de trop mais, que voulez-vous, je n'arrive pas à la faire changer]
- Naaan, tu m'déranges pas, ça va et toi?
- Bah, tu ne t'inquiètes pas mais demain je vais arriver avec une béquille...............
- ............... pardon?

To have or not to have la guigne #1: se faire une bonne grosse entorse la veille de son départ en vacances.
To have or not to have la guigne #2: ramener quelques bonnes choses du jardin à sa fille et s'apercevoir que ses habits ont été lavés au jus de framboise
To have or not to have la guigne #3: arriver à Barcelone où il n'a pas plu depuis 1 mois et passer un dimanche sous les trombes d'eau.
Ça s’annonce fun ces vacances dites donc!!!!

Donc! Comment fait-on pour occuper une maman qui ne peut pas marcher et qui ne sait pas ce que veut dire le mot "glandouiller", et un papa, par la même, désœuvré?

Pour la maman, servez-lui un peu de plage et beaucoup de livres
Pour le papa, une visseuse, des clous, des coudes et de la colle PVC
Et aux 2 des apéros, de bons restos et un soupçon de jeux de société.

Le résultat des vacances de la guigne c'est que:
1/ Le lit-palette est BEAUCOUP plus stable après les quelques arrangements paternels
2/ Après 4 ans à voir ça dans mon entrée:


Je peux désormais vous proposer ça à la place:



3/ J'ai un vrai siphon pour le lave-linge
4/ On peut vraiment tout mettre dans un sac de fille: un soir des clous, le lendemain de la colle PVC et le surlendemain du tube transparent  8mm
5/ Papa connait désormais la quincaillerie d'El Masnou comme sa poche
6/ Il va falloir que j'investisse dans quelques jeux de société  supplémentaires

Merci d'être venu!
Et la prochaine fois.... on essaiera de faire un peu moins reclus!